Elena Aso se dévoile..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elena Aso se dévoile..

Message  Elena Aso le Mer 29 Aoû - 21:15

Pseudo : Elena Aso

Âge : 17 ans

Caractère : Je ne suis pas une grande gueule, je n'ai pas un caractère très affirmé comme beaucoup. Je me cherche encore et je veux qu'on m'aide à trouver qui je suis. J'aimerai que quelqu'un fasse dans ma vie l'office de guide, qu'il me fasse découvrir différentes choses que je ne connais pas. J'aimerai que cette personne me fasse aimer des choses que je ne croyais pouvoir aimer, qu'elle m'aprenne que je peux faire telle chose et qu'elle m'en interdise une autre. Je ne veux pas qu'on me ménage, qu'on ait pitié de moi même si il peut m'arriver de faiblir, de faillir, d'échouer. Je veux qu'elle me force toujours à donner le meilleur de moi-même et plus encore. Si une personne montre un tant soit peu d'intérêt à mon égard, je lui serai éternellement reconaissante et j'essairai par tous les moyens de la combler, de la rendre heureuse et fière de moi. Je peux avoir l'air fragile de par ma taille frèle, mon corps très mince presque squelettique mais quand j'ai un but à atteindre, je peux me montrer très tenace, très patiente (ou impatiente des fois aussi :p).

Histoire : J'ai vu beaucoup de personnes employer la troisième personne du singulier pour conter l'histoire de leur "personnage". Une manière peut-être de prendre un peu de distance vis-à-vis de ce "personnage" qu'ils ont eux-même pourtant créé selon leurs goûts, leurs envies, leurs fantasmes. Moi je préfère employer le "Je" car je considère qu'il s'agit de mon histoire. Elle peut pour beaucoup sembler banale et sans le moindre intérêt mais pour moi en revanche, c'est la mienne et j'y attache beaucoup, beaucoup d'importance. Je la partage avec vous non sans une certaine émotion..


Je pourrai commencer par vous dire que je suis née dans une famille ordinaire et vous ennuyer à vous raconter un tas de choses inutiles et inintéressantes mais je préfère pour que vous appreniez à mieux me connaitre vous racontrer les événements les plus importants qui ont marqué ma vie.


-Le jeu du docteur avec mes cousines-


Nous avons tous un jour ou l'autre pendant notre tendre enfance joué à ce fameux jeu où l'un incarne le malade qui va chez le docteur se faire examiner pour un quelconque mal quelque part. Dans mon cas ce fut plus exactement à la doctoresse et à l'infirmière que j'ai joué avec mes deux cousines : Marie et Diane. J'étais la malade à qui on avait demandé de s'allonger sur une serviette à même le sol dans la cabane que l'on avait construit dans le fond du jardin de nos grands-parents. La cabane était tout juste éclairée par le lumière qui fltrait à travers ses volets. Nous avions décidé de jouer au docteur. C'était Marie, la plus âgée qui avait cinq ans de plus que Diane et sept de plus que moi qui avait proposé qu'on y joue. Alors nous avions toutes les deux dit oui. Etre la plus âgée confère des privilèges que les autres ne peuvent avoir. C'est ainsi que Marie décida qu'elle sera la doctoresse, que Diane serait l'infirmière et qu'en fin je serai la malade qu'elles allaient toutes les deux soigner. Marie alla trifouiller dans notre coffre à jouets pour revenir avec un peu de sable qui ferait guise de pommade et quelques branches d'arbre pour constituer les ustenciles médicaux.


Elle vint vers moi :


-Alors Madame dites-moi! Où avez vous mal exactement?


Je fus vite intimidée. Je ne savais quoi répondre. L'entendre m'appeler par un "Madame" impersonnel comme si qu'elle ne me connaissait pas et me vous-voyer.


-Je..Je ne sais pas!


-Vous avez mal au ventre??


-Euhh..Oui! Mal au ventre! Dis-je toute contente d'avoir trouvé quoi répondre.


-Bien allongez-vous là! On va s'occuper de vous! Diane va chercher la pommade ainsi que mes outils! Nous allons en avoir besoin!


Elle se retourne vers moi pour me dire:


-Montrez-moi où vous avez mal Madame!

Je montre un endroit n'importe lequel.


-Vous avez mal en bas du ventre donc! Eh bien, enlevez votre jupe Madame! Plus que ça au dessus de votre culotte que je puisse vous examiner bien comme il faut! Pour l'instant, vous pouvez la garder.


Ces toutes premières minutes me firent un drôle d'effet. J'étais déjà très troublée et le jeu ne faisait que commencer. Tout mon esprit au lieu de regarder l’endroit où on était se concentrait sur ma culotte sous laquelle gisait ma petite vulve qui n’avait jamais servi. J’étais un peu comme un bébé ; j’avais peur, mais pour rien au monde j’aurais voulu jouer à autre chose. Le seul fait de remonter ma jupette et de dégager lentement le petit renflement de mon pipi me plongeait dans une bulle.


Elle commença à me tourner autour en me regardant d'un regard glacial qui me donna soudain la chair de poule. Elle avait acquis en quelques minutes une telle autorité! En fait je crois qu’elle m’admirait comme une petite proie qui ne savait pas que jouer au docteur n’est pas un jeu exactement comme les autres. Elle avait dû déjà y jouer, moi jamais.


Nous savions que ce n’était pas bien de jouer à ça, que si on nous voyait on nous gronderait, c’est ça qui rajoutait à ce jeu quelque chose de fascinant. Jusque là on jouait avec des jouets ou des jeux de cartes. Mais là c’était moi le jouet et Marie la joueuse…. J'ai relevé ma jupe, je me suis sentie toute honteuse.

-Je vais commencer à vous ausculter madame!

Elle a mit sa main sur mon intimité encore protégée par un dernier rempart: ma petite culotte en coton de petite fille. Elle m’a fait une petite caresse. Je ne peux pas dire ce que ça m’a fait, comme de l’électricité ; comme si tout mon corps s’était couvert de chair de poule. J’avais chaud, j’avais froid, je ne savais plus rien, surtout quand après sa très légère caresse elle a laissé sa main sans bouger. Au bout d’un petit moment elle l’a à peine remontée et j’ai senti le bout de ses doigts sur la peau de mon ventre. Toute la paume de sa main appuya sur mon renflement de fille pendant que ses doigts me chatouillaient le ventre.

A un moment, Marie a décidé que ma culotte l’empêchait de mener à bien son auscultation. J'étais toujours allongée sur la serviette, la jupe relevée et elle voulait m'ôter le dernier rempart de ma pudeur. Elle me dit : "Déculottez-vous Madame". Je suis restée figée. Je restais sans réagir. Pourquoi ces mots me faisaient-ils cet effet-ci. Elle ne m'avait pas dit "Déshabille-toi" mais avait encore une fois pris ce ton supérieur,distant qui marquait que c'était elle qui ordonnait et moi qui obéissait et subissait. Elle avait aussi employé le verbe "Déculotter" et non "Déshabiller". C'était d'autant plus humiliant que dans ce mot qu'elle avait utilisé il y avait "Cul". Je trouvais cela assez cru pour désigner un tel endroit.

Me voyant ainsi, refusant de bouger, elle dit:

-Diane!!! Voudriez-vous avoir la gentillesse de déculotter cette dame. On dirait que la douleur qu'elle a la paralyse. Il nous faut donc vite agir ou nous risquerions de la perdre.

C'est ainsi que Diane s'agenouilla près de moi, elle vint faire face à mon intimité puis glissa ses mains de chaque côté de ma petite culotte en coton de petite fille. Ce contact me fit tout d'un coup frissonner et prendre conscience de ce qu'elle allait vraiment me faire mais mon corps en traitre refusait de se mouvoir, de réagir à cela.Elle commença donc à faire descendre ma culotte découvrant mon sexe. J'étais rouge de honte, j'aurai aimé être à vingt mille lieux sous terre plutôt que de me voir être l'objet d'un spectacle si humiliant. On s'amusait de moi comme si que je n'étais qu'une poupée dont elles pouvaient disposer du corps.

A un moment, pour augmenter ma honte, Diane me dit:

-Pourriez-vous m'aider en relevant votre cul Madame?

Toujours sous le choc de ce qui m'arrivait et du fait que non seulement je me laissais faire mais plus que cela j'appréciais, je relevai faiblement les jambes pour qu'elle parvienne à faire glisser ma culotte. Je sentis qu'elle m'arrivait à mi-cuisses quand cette perverse de Diane dit à Marie qu'elle voulait me laisser ainsi la culotte car "elle me donnait l'air encore plus cochonne". Je n'en revenais pas! C'était de moi qu'elles parlaient, moi qu'elle traitaient de cochonne!


Nous avons joué.. Elles ont abusé de moi alors que je n'y comprenais rien. Elles m'ont initiés à des plaisirs qui jusque là m'étaient totalement inconnus.


Description physique : Première chose que l'on remarque en me voyant c'est que je suis très mince voir squelettique. J'ai beau manger, me goinfrer, rien n'y fait je suis toujours tout aussi mince. Aléa de la minceur: mes seins! Je les déteste! Je les trouve trop petits, presque inexistants, ils me font tellement honte! J'essai toujours de les cacher par tous les moyens ou du moins d'en augmenter la taille: quand ma mère refusait de me prendre des soutien-gorge rembourrés, je mettais dans mes soutiens du papier toilette ou de chaussettes parfois. J'essayais de les faire augmenter de volume en tirant dessus, en les pinçant, en les caressant mais rien n'y faisait, ils augmentaient de taille mais c'était juste temporaire! Quand enfin j'ai pu avoir des soutien-gorge comme je voulais, je jettai tous ceux qui n'étaient pas rembourrés. Mes fesses.. Ce n'est pas facile de les voir dans une glace parce qu'il faut se tourner et tout.. C'est pas faute que j'ai essayé. En tout cas, en les touchant, j'ai sentis leur peau très douce. Je suis très blanche de peau aussi alors j'imagine qu'ils doivent avoir la même couleur! Pour ce qui est de mon intimité. J'ai déjà essayé de la voir dans le mirroir mais il y avait beaucoup trop de poils qui me cachaient la vue!
Sinon j'ai de longs cheveux noirs, très soyeux; des yeux gris; de très longues jambes et puis voilà!
avatar
Elena Aso

Messages : 7
Date d'inscription : 29/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elena Aso se dévoile..

Message  Miss Susy le Jeu 30 Aoû - 15:11

Bienvenue Elena <3
avatar
Miss Susy
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://destiny-yuri.babyme.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum